magie blanche d'aujourd'hui

 

 

 

magie-blanche-d-aujourd-hi-1.png 

La magie existe de tout temps. Il fut une époque, très ancienne, où les êtres humains vivaient de façon harmonieuse et naturelle avec elle parce qu'elle faisait partie de leur quotidien et était fortement encrée dans les moeurs. Personne, absolument personne, ne trouvait à redire et chacun la pratiquait en diverses circonstances de manière tout à fait naturelle ! pour guérir une maladie, neutraliser la preur, la fièvre, apporter la chance, l'amour, la sécurité, du travail, la réussite, etc.... les occasions étaient nombreuses. Chacun possédait ses propres rituels et les appliquait et il ne serait venu à l'esprit de personne d'en faire un sujet de moquerie. bien au contraire, un profond respect des connaissances de l'autre était de mise.

Il existait bien sûr, comme c'est le cas encore aujourd'hui, des personnes qui la pratiquaient pour faire le mal (magie noire), engendrer des catastrophes, semer la discorde, la peur, la jalousie, la maladie... Elles inspiraient la crainte et le rejet et seules les personnes ayant de mauvaises intention allaient vers elles.

Il y en avait également qui étaient plus élevées spirituellement et qui maîtrisaient un don particulier grâce à l'expérience acquise au cours de leurs différentes incarnations. Ceci leur permettait de mieux appréhender les choses, les éléments offerts par la nature et de pouvoir s'en servir de façon précise afin de traiter correctement un domaine ou un autre. Cette expérience leur donnait une supériorité que les autres n'avaient pas, parce qu'elles n'étaient pas encore assez évoluées (dans le cas contraire elles ne se seraient pas servies de la magie pour le mal). Mais en aucun cas cette supériorité ne leur permettait de se valoriser par rapport aux autres mais plutôt essayaient-elles de leur enseigner leur savoir afin que celui-ci perdure après leur mort.

Pour ces raisons, les premières étaient rejetées par la société, traitées comme des créatures de l'ombre, des êtres maléfiques emprunts de méchanceté, alors que les secondes étaient vénérées et considérées comme apportant la confiance et le réconfort à ceux qui en avaient besoin. Dans l'un ou l'autre cas, elles étaient craintes et respectées pour leur savoir.

Dans ces pratiques qui consistaient à être en harmonie avec soi-même et notre Mère nature, résidait La Réligion. Il n'en existait pas d'autre. Chacun croyait en ce qu'il pensait devoir croire, sans complexe, sans tabou et avec un profond respect du savoir et des croyances des autres ainsi que de ses pratiques.

Puis les mentalités ont changé avec l'arrivée des religions, établies par les Hommes afin de mieux asservir les peuples. Une doctrine a été établie pour définir chaque religion, ce qu'il était permis de faire ou ne pas faire et les esprits, peu à peu ont perdu leur libre arbitre pour intégrer la religion qu'on leur demandait de pratiquer, leur laissant craindre des tourments éternels s'ils n'abondaient pas dans le sens que l'on voulait leur imposer. Ces religions ont alors relégué la magie au second plan parce qu'elle devenait dérangeante face à cet ordre nouvellement établi et qui l'est encore aujourd'hui. elle est alors devenue, dans des temps reculés bien sur, mais encore de nos jours sous une autre forme, source de tourments, de persécutions. Malheur à celui qui la pratiquait, mieux valait pour lui ne pas se faire prendre ! Les religieux ne disaient-ils pas que les personnes qui pratiquaient la magie étaient des sorciers ou sorcières à qui il fallait ôter la vie afin de purifier leur âme par le bûcher ? Donc par le feu qui nettoie tout. Une mort horrible et redoutée qui n'allait certes pas dans le sens des Commandements de Dieu mais qui a grandement contribué à relégué la magie !

En conséquence, par crainte pour leur vie, les personnes qui possédaient un certain "pouvoir" dans ce domaine ne le communiquaient qu'à des proches en qui elles avaient une totale confiance. La transmission étant souvent réservée à quelques initiés du cercle familial et presque toujours par voie orale. C'est la raison pour laquelle la magie est restée un sujet tabou pendant de longs siècles. C'est aussi pourquoi elle n'a, malheureusement, laissé que de très rares écrits intéressants (beaucoup ont été brûlés), dont la plupart d'entre eux sont détenus par le Vatican et tenus à l'abri des regards, laissant filtrer, par ci, par là, quelques miettes inexploitables car séparées d'un tout, mais qui font couleur beaucoup d'encre et qui laissent à penser que les personnes qui s'intéressent à la magie ne sont pas des personnes saines d'esprit !

Et c'est ainsi, que, petit à petit, la magie a disparu officiellement pour laisser place à une quelconque religion. religions (car elles sont nombreuses) qui n'ont pourtant rien de magique si l'on en juge par ce qui se passe dans le monde, elles n'ont pas le pouvoir de ramener la paix, ni même d'enseigner l'amour au genre humain car dans le cas contraire, cela se saurait. beaucoup s'en détournent parce qu'elles ne répondent pas à leur attente. Les mentalités ont évolué et chacun, c'est bien normal, s'interroge sur le bien-fondé de la religion qu'il pratique, qu'elle en est la véritable origine, ou cela les mènent-ils ? Y a t-il une raison d'être dans ce qui nous a été appris et qu'elle est-elle ? Que devenons-nous après la mort, pourquoi devons-nous souffrir ? etc... autant de questions qui ne trouvent pas de réponse satisfaisante faute d'un véritable enseignement. Nombreux sont ceux qui ont le sentiment profond qu'il leur manque quelque chose d'essentiel. Bien sur, les foules se forment lors d'un évènement religieux important, mais quand est-il par la suite ? Les églises ne sont pas pour autant davantage emplies de monde ! C'est bien là encore une preuve de malaise. Le monde attend une vérité qui ne vient pas !

Mais loin de moi de faire un procès à la ou aux religions. Mon propos est plutôt d'essayer de comprendre pourquoi vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers la magie ou le spiritisme ou les deux, car tout est lié et à délaisser la religion. Pour moi, le rejet des religions vient du fait qu'aucune n'apporte de réponse aux questions essentielles nons seulement de la vie, mais de la vie après la vie et de l'au-delà. La religion nous reproche les rituels de magie que nous faisons, disant que ce que nous écrivons et réalisons peut porter tort à autrui, mais finalement, que représentent les cérémonies de messes, de baptême, de communion, de mort... ne représentent t-elles donc pas également des rituels rédigés par les Hommes comme il est indiqué dans les livres que détiennent les religieux et qui précisent de qu'elle manière ils doivent s'en servir !!!!

Pour ce qui me concerne, aucune "religion" ne me met autant en harmonie avec les forces de la nature et ne m'apporte une si parfaite osmose que la pratique de la magie et du spiritisme. C'est là que j'y ai trouvé Ma réligion. Je suis convaincue que chacun possède la sienne qui repose sur différents critères : éducation, principes de vie, pensées, ressentiments, amour, passion, haine, rancoeur,....car enfin tout cela fait partie de la vie qu'on le veuille ou non, rien n'est ni blanc ni noir, bon ou mauvais, il y a toujours un mélange des genres, c'est ce qui diversifie tant les êtres humains et en font, justement, des êtres qui se complètent. A eux de s'améliorer s'ils le souhaitent, tout est toujours possible. Mais pour cela il leur faut une puissante croyance, que celle-ci leur colle à la peau jusqu'à ne faire qu'un avec elle, jusqu'à ressentir ce lien qui met l'être humain en contact direct avec l'au-delà, avec les déités. Si vraiment vous ressentez cela, alors vous avez trouvé votre chemin. Dans le cas contraire, si vous le souhaitez vraiment, rien ne vous empêche de chercher le vôtre et de le trouver. Cela pourra prendre du temps, mais au regard de l'éternité, qu'es-ce que le temps que nous passons sur cette terre où nous sommes justement venus pour progresser ? Même si cette progression vous demande plusieurs incarnations, cela en vaut quand même la peine.

Les pages qui suivent peuvent vous aider à trouver votre voie. Pour certains, cela sera chose aisée parce que leur compréhension d'une autre réalité, de mondes parallèles, est plus développée, alors que pour d'autres cela sera très difficile. Nombreux sont ceux qui croient que quelque chose existe après la vie, que nous sommes entourés de créatures invisibles et qui leur parlent sans crainte. Mais nombreux aussi sont ceux à qui la réalité, la vision de la chose fait peur et c'est cette peur qu'il faut combattre pour avancer, car en magie nous sommes en relation directe avec les êtres désincarnés, les déités et nos anges gardiens. Si vous n'êtes pas capables de les recevoir, de les écouter, de les aimer, alors ils ne s'intéreseront pas à vous et vous laisseront tomber car on ne peut aider celui qui ne cherche par véritablement à l'être.

Parce que, ne nous leurrons pas, nous sommes entourés de déités, d'esprits, ils vivent avec nous au quotidien, que nous le voulions ou non c'est comme cela, nous ne les voyons pas mais ils nous aident dans notre vie de tous les jours de manière si naturelle que cela nous semble normal et c'est pour cela que nous ne les remarquons pas. Ce sont bien souvent nos proches ou des personnes que nous avons particulièrement aimées ou appréciées, dans cette incarnation ou dans une autre, là n'es pas l'important. L'important c'est de savoir qu'ils sont auprès de nous à chaque instant de notre vie et qu'ils ne nous veulent aucun mal. Car enfin, cela relèverait de l'utopie que de penser que parce que nous avons connaissance du phénomène ou parce que nous pouvons les invoquer, les voir, leur parler, ils pourraient nous créer du tort. Si cela était le cas, il y a bien longtemps qu'ils auraient pu agir de la sorte sans que jamais nous n'en sachions rien ou pire, que nous accusions notre voisin de tous les maux !

Presque toujours, cette méconnaissance de l'au-delà et de la vie après la vie entraîne des peurs irraisonnées qui forment un blocage spirituel. Les déités, les anges gardiens, les esprits auxquels nous faisons appel au cours d'un rituel le savent bien. C'est ce blocage qui créé un barrage mental vous empêchant d'aller plus loin et d'entrer en relation avec eux et sans relation, il y a peu de chance pour que votre rituel se réalise, même si vous y avez mis la meilleure volonté du monde. Il faut vaincre cette peur si vous voulez aller de l'avant. N'oublions pas que nous avons chacun notre libre arbitre et donc la possibilité de faire barrage aux esprits qui nous dérangent. si le cas se présentait, ils ne pourraient insister. Partez de ce principe et cela vous rendra plus sur de vous.

De nos jours, nous avons très peu évolué dans le domaine de la magie. Tout ce que l'on ne connaît pas fait peur et la magie fait partie de ce qui n'est pas ou peu connu. Beaucoup en parlent mais peu la connaissent et c'est la raison pour laquelle elle est encore restée un sujet tabou. Les personnes qui la pratiquent sont regardées avec méfiance et sont souvent sujet à critiques, à railleries ou pire, elles sont montrées du doigt dès qu'un évènement négatif se manifeste. Cependant, petit à petit, la tendance s'inverse et elle commence à entrer dans les moeurs. Cela demandera encore de très nombreuses années avant qu'elle fasse partie intégrante de l'être humain et surtout qu'elle s'allie à la science. Comme le spiritisme d'ailleurs car, bien qu'elle ne soit pas une science au sens propre du terme puisqu'elle n'agit pas sur le corps physique mais sur le corps spirituel ou astral ou bioplasmique, elle peut cependant venir en aide à la science ordinaire pour guérir le corps humain par le corps astral. En quelque sorte, elle guérit le corps en passant par la guérison de l'âme. De même que les guérisseurs n'ont pas besoin de traitement pour guérir de petites maux, un acte de magie peut produire le même résultat, de même qu'il peut modifier une décision, un état d'esprit, renverser une situation... comme en toute chose, l'essentiel est d'y croire et de s'en servir pour le bien.

Dans la pratique d'un acte de magie, outre les plantes qui sont souvent utilisées dans presque tous les rituels, la personne apporte son magnétisme, son énergie, son fluide, son amour du prochain et ses propres convictions "religieuses". Elle prend momentanément en charge les angoisses, les peines, les souffrances des êtres dont elle s'occupe, afin de les soulager ou de leur apporter du réconfort. Elle donne beaucoup d'elle-même, souvent dans l'indifférence totale car un acte de magie ne se pratique pas pour se valoriser ou recevoir un compliment ou un remerciement. Non, ce doit être un acte gratuit qu'il convient de garder secret pour qu'il soit efficace, et lorsque je dis secret, cela signifie que la personne à qui s'adresse l'acte doit être demandeuse, bien sur, mais qu'elle n'a pas à savoir ce qui a été fait pour elle car le sachant, elle pourrait influencer pour avoir plus ou autre chose et cela détournerait l'acte de ce pourquoi il a été conçu.

C'est pourquoi une personne qui pratiquerait la magie par vantardise, pour se valoriser aux yeux des autres, pour se faire craindre ou admirer n'apporterait aucun soulagement à son prochain car son acte manquerait de sincérité. Elle pourrait, au contraire, créer l'effet inverse. Sans le vouloir et souvent par bêtise, elle pratiquerait la magie noire car il y a une chose qu'il faut retenir : ce qui différencie la magie blanche de la magie noire, c'est l'état d'esprit dans lequel le sorcier ou la sorcière se trouve au moment de pratiquer son acte et croyez-moi, la marge n'est pas grande ! Si vous n'êtes pas certain de pouvoir libérer totalement votre esprit du quoitidien de la vie, de faire le vide en vous afin de vous consacrer entièrement à l'acte que vous allez pratiquer, alors ne le faites pas. Remettez le à un autre jour ou vous serez mieux disposé ou ne le faites pas du tout. Mais surtout n'essayez pas d'être plus fort que les puissances auxquelles vous faites appel car elles vous laisseront tomber parce que vous ne répondrez pas à leur attente. C'est alors que les forces mauvaises se présenteront à vous se faisant passer pour telle ou telle déité (chaque bonne déité à toujours son contraire), sans que vous en ayez conscience car elles sont trompeuses et là, vous pratiquerez de la magie noire sans même vous en rendre compte et sans l'avoir réellement voulu. Dans ces conditions, l'effet souhaité sera contraire, décevra ou pénalisera la personne à qui l'acte était destiné et vous rendra amer avec un sentiment d'échec, et se sera un échec à moins que vous ne vouliez vous tourner délibérément vers la magie noire ! Rappelez-vous qu'il est toujours plus facile de faire le mal que le bien, mais que cela fait partie du libre arbitre de chacun.

Une profonde abnégation de soi, une connaissance de la magie et du spiritisme sont nécessaires pour se permettre de vouloir aider son prochain. Il faut avoir le coeur pur et l'esprit libre de toutes pensées négatives au moment où vous pratiquez un acte magique. C'est  pourquoi je ne saurais trop vous recommander de méditer avant chaque rituel, afin d'être certain de ce que vous allez entreprendre, pourquoi vous l'entreprenez et pour servir quel but. comment vous allez vous y prendre parce qu'il ne faut pas qu'il y ait d'hésitation dans le déroulement d'un rituel. Ce qu'il est important de retenir, c'est que la magie n'est pas une illusion. Les émanations des plantes que vous brûlez, les paroles que vous prononcez, les gestes que vous faites, atteignent des êtres pour la plupart, très puissants, qui se situent dans l'Univers et dans les Univers. Ces êtres permettent qu'il y ait des retombées ici-bas sur les personnes à qui sont destinés l'acte ou les actes que vous avez pratiqué. C'est pourquoi j'insiste sur le fait qu'en pratiquant un acte avec un bon état d'esprit, avec de bonnes intentions vous obtiendrez des résultats positifs. Mais si vous le faites avec un mauvais état d'esprit, vous obtiendrez un résultat négatif qui pourrait se retourner contre vous, car comme je vous l'ai dit, s'il y a des dieux et des déesses de grande bonté, il existe malheureusement, leur contraire de même que nous aussi avons notre bon et notre mauvais côté. Tout ceci représente autant de choses qu'il est important de maîtriser. Lorsque vous serez prêt, vous le ressentirez au plus profond de vous même au moment de pratiquer votre acte, soit par un bien-être total, soit par un léger tremblement qui vous vient de l'intérieur, soit par un appel ou toute autre manifestation propre à chacun, mais soyez toujours en parfait accord avec vous-même, c'est une partie de la réussite.

Ces quelques pages qui suivent vous apporteront un enseignement que je ne prétend pas être le meilleur mais qui me convient. Rien ne vous empêche, comme je l'ai fait, de retenir ce que vous pensez être bon pour vous et d'adapter votre pratique et votre technique en fonction de vous-même, de ce que vous ressentez, de vos sentiments, de vos idées et de votre connaissance de la vie. Même si vous vous trompez, ce n'est pas important car c'est de cette façon que l'on progresse. L'essentiel étant de tirer profit de vos erreurs.

En magie, rien n'est interdit mais elle sera ce que vous en ferez, selon que vous ferez appel à des forces mauvaises ou bénéfiques, c'est là que réside le libre arbitre qui est en chacun de nous, mais n'oubliez pas qu'il y a toujours un revers à la médaille ! Les déités sont certes là pour nous aider, mais elles savent également se détourner d'un être qui ne remplirait pas son rôle comme il convient. soyez respectueux et sincère et vous obtiendrez satisfaction.

 

 

 ja0007.png

 

26 votes. Moyenne 3.19 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site